En tant que responsable de projet, Ben Richters joue un rôle essentiel dans notre entreprise. enespa lui permet de développer son savoir-faire et de mettre à profit son expérience. Dans cet entretien, il nous raconte son quotidien.

 

Pourriez-vous nous décrire une journée de travail ordinaire ?
Bien sûr. Je commence à travailler à 8 heures. Ma matinée est systématiquement consacrée aux réunions avec les partenaires des différents projets. Travailler efficacement avec ces personnes qualifiées me procure beaucoup de plaisir. Les projets sont répartis de façon suivante :

• Construction de bâtiments

• Réservoirs de stockage, baies de chargement

• Modules P1000

• Procédures d’autorisation

• Contrôle de l’ensemble des installations

• Production d’électricité

• Laboratoire d’exploitation

L’après-midi est consacré à la planification. En ce moment, mon travail concerne essentiellement les techniques de procédés et l’électricité. À partir de 15 heures, j’ai de nouveau des réunions et des rendez-vous téléphoniques qui durent jusqu’à 17 heures. Je passe ensuite du temps avec ma famille jusque vers 20 heures. Je termine ma journée en me consacrant à ma passion, la Recherche et le Développement, une activité qui implique souvent d’autres chercheurs. Ces échanges ont déjà permis de développer de nombreuses solutions.

 

Comment faites-vous pour tout gérer en parallèle ?
Nous travaillons tous avec le logiciel de gestion de projet Trello. Nous pouvons ainsi gérer facilement et précisément les délais, les responsabilités, les documents ainsi que l’échange d’informations. Le logiciel permet aussi à chacun de connaître ses objectifs et d’accéder à l’ensemble des informations, et c’est moi qui contrôle le tout. Cette organisation est la seule façon de travailler efficacement et d’avancer dans les projets. Pour les planifications, nous utilisons différents logiciels en fonction des besoins. Il peut s’agir d’AutoCAD, Microstation ou d’Eventor.

 

Quel est le projet qui vous demande actuellement le plus de travail ?
Tous les sous-projets sont importants pour respecter le calendrier correspondant au début de notre activité et c’est pour cette raison qu’ils sont tous menés de front. Pour le moment, seule la construction des 8 modules de recyclage est standardisée, car c’est la seule que nous réalisons industriellement. C’est ce qui nous prend actuellement le moins de temps.

Ce contenu est aussi susceptible de vous intéresser

Bulletin d’informations enespa – 4ème édition

Le bulletin d’information d’enespa du 29 septembre 2022 évoque les autorisations obtenues, l’achat d’un terrain, le recrutement de collaborateurs ainsi que le succès de la première assemblée générale d’enespa.

Entretien avec enespa : « Business Talk sur Ku’damm », partie 2

Dans la deuxième partie de l’entretien « Business Talk am Ku’damm », Cyrill Hugi évoque sa mission, les freins politiques ainsi que l’évolution des technologies vertes.

Entretien avec enespa : « Business Talk sur Ku’damm », partie 1

Cette première partie de l’entretien « Business Talk am Ku’damm » détaille les origines du concept de l’entreprise de recyclage enespa, le fonctionnement de la thermolyse et les raisons de son succès.